Création Décembre 2010

 Cyrano de Bergerac

d'Edmond Rostand

Mise en scène Anthony Magnier

 

Mise en scène : Anthony Magnier - Assistante mise en scène : Cécile Mathieu - Dramaturge : Jean Sentis  - Décorateur et accessoiriste : Stefano Perroco - Costumes : Juliette Cornet assistée de Claire Bigot, Xénia Auther et Emmanuelle Bredoux - Création Lumière : Rémi Cabaret - Maître d'armes : Patrice Camboni - Direction musicale : Samuel Muller - Prothésiste : Valérie Lesort - Perruque et maquillage : Christine Laurent - Doublure Cyrano : Xavier Bazin

Avec : Gaspard Fasulo (Le Bret et autres), Clovis Fouin (Christian), Magali Genoud (Roxane), Julien Jacob (De Guiche et autres), Xavier Legat (Valvert, La Duègne et autres), Anthony Magnier (Cyrano), Mikaël Taieb (Ragueneau et autres) et Blandine Iordan ou Bertrand Kulik (Violon)

En partenariat avec :
Espace Coluche (Plaisir), Centre culturel Jean Vilar (Marly-le-Roi), Théâtre de Bois d'Arcy, Théâtre Alexandre Dumas (Saint Germain en Laye), Espace Barbara (Petite-Forêt), Espace Yves Montand (Livry-Gargan), Théâtre de Fréjus, Théâtre des 3 chênes (Le Quesnoy), Les Théâtrales (Collonges-la-Rouge), Festival In Situ (Carqueiranne)

Avec le soutien de :
La Ville de Versailles, le Festival du Mois Molière, le Conseil Général des Yvelines, Théâtre Gérard Philippe (Meaux) et de l'Adami.

 

Notes de mise en scène

Théâtre à vue

Illusion théâtrale - mise en abîme - changements de costumes à vue – scénographie - gestuelle (Commedia dell’Arte) - distanciation

Comme le dit un vieil acteur de Kabuki :

« Lorsque les acteurs et les spectateurs croient en l’illusion,  cette illusion devient réalité ».

Depuis plusieurs spectacles, nous travaillons sur cette mise en abîme, nous montrons clairement le théâtre pour mieux débarrasser le spectateur de tout préjugés et lui laisser le choix de croire.

Il ne s’agit pas de faire une reconstitution historique - ni de créer un spectacle avec 25 acteurs et 10 décors qui sera « in-diffusable » - ici pas de « tricheries », le théâtre sera au centre du spectacle. Le décor représentera une aire de jeu, autour de laquelle, les sept comédiens évolueront sans jamais sortir de scène, les changements de costumes se feront à vue.

Les comédiens seront le spectacle, tour à tour, personnage, décors, foule, musique, chants. Avec la simplicité symbolique inspirée de la commedia dell’arte, c’est ici l’imaginaire du spectateur qui sera au centre de notre travail.

Dérision et laideur

Anticonformisme - désobéissance, liberté (de pensée, de parole, d’action), amour, dérision, bravoure

Cyrano se bat contre l'aliénation. Pour la liberté. Il refuse les compromis et ne cède à aucune pression hiérarchique. N'écoute que son cœur et son éthique plutôt que la morale de sa société. Il brandit la désobéissance comme un étendard. Il est l'ancêtre des Brassens, Brel et Ferré. Le descendant des Rousseau, Hugo et Molière.

Cyrano est amour, il est de ce sentiment l’idée de pureté extrême, refusant toute possibilité que le réel détruise son rêve. Il est celui qui parle mais n’éprouve pas.

Mais le symbole de cette révolte et de cet amour, est un homme défiguré. Il nous rappelle cet autre monstre créé par David Lynch (Elephant man) qui porte sur son visage sa laideur comme reflet de celle du monde. Comme Cyrano, il devient l’humain anormal, alors que c’est le monde qui l’entoure qui est inhumain.

Mais Cyrano se moque de lui-même et par cette dérision Rostand l’élève au rang de mythe.

Sept comédiens

Sur scène, sept comédiens uniquement. Sept comédiens pour concentrer l’énergie scénique. Sept comédiens qui racontent Cyrano, comme un exploit, changeant de personnages entre deux scènes, jouant parfois en même temps plusieurs personnages - comme Dario Fo (puis plus tard Philippe Caubère).

Ils courent, transforment le décor, changent de costumes, chantent, se battent en duel, dansent, puis regardent le spectacle eux aussi, acteurs-spectateurs.

Du Théâtre Populaire

C’est une des dernières pièces de théâtre populaire, elle est une excroissance des trois derniers siècles de théâtre, une sorte de couronnement.

D’un côté l’alexandrin – désarmant - de Rostand qui mêle raffinement et grotesque, de l’autre des situations théâtrales – du théâtre épique à la tragédie - et des personnages qui s’inscrivent dans la tradition de la farce et de la comédie de la renaissance.

Cyrano est devenu un archétype théâtral, il est le descendant du Capitaine de la Commedia dell'Arte, une intersection improbable entre plusieurs courants théâtraux, faisant de cette pièce un chef d’œuvre du théâtre populaire.

 

 Note d'intention

« Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,
 Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles ! »
 Acte II, scène 8

Monter Cyrano est impossible : quarante personnages, cinq décors impressionnants, des dizaines de costumes, cinq actes, des répliques interminables, un premier rôle écrasant…
Monter Cyrano est impossible, mais nous le faisons quand même .
Comment ? En utilisant notre théâtre, celui de l’illusion, de la jonglerie, du masque et surtout du comédien.
Ici, sept acteurs représentent, à eux seuls, sans jamais quitter la scène, les quarante personnages. Au centre du plateau, dans « l’espace de jeu », des éléments de décors sobres et dépouillés évoquent l’Hôtel de Bourgogne, la rôtisserie de Ragueneau, le siège d’Arras ou le couvent des Dames de la croix.
Notre expérience de la Commedia dell’Arte apporte à Cyrano - ce prestigieux descendant du Capitan Matamore – la fougue et le comique. Mais aussi la distance et la dérision, sans lesquelles nous risquerions de tomber dans les travers mélodramatiques du texte.
Sans éluder, pour autant, la dimension tragique. Le drame de la laideur de celui qui a perdu le masque mais gardé le nez.
Grâce à la force de notre théâtre, c’est un voyage dans l’imaginaire du spectateur que nous proposons dans lequel les comédiens sont des conquérants de l’impossible. Et comme le disait un vieil acteur de Kabuki : « Lorsque les acteurs et les spectateurs croient en l’illusion,  cette illusion devient réalité ».

Anthony Magnier - décembre 2010

 

 

 Télecharger la plaquette

 

 

Bande annonce

 

Bande-annonce Cyrano au Théâtre de Mogador

 

 

Diaporama

There is no image or category is unpublished or not authorized
 
Crédits photos : Anthony Magnier